Présentation du Club

Un échantillon des membres du Club La République Nouvelle en Août 2017

Le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » a été créé au printemps 2017 sous la forme d’une association loi 1901. Il a pour but l’étude et l’analyse des phénomènes sociaux, politiques et économiques en vue de la compréhension des idées en germe, de les anticiper et de les rendre intelligibles en leur temps. C’est donc un travail de réflexion dirigé vers l’avenir, vers l’anticipation, dans le cadre d’une prospection qui s’inspire du passé et s’assoit sur le présent, dans un monde sans cesse en mouvement.

Le champ de réflexion du « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » est circonscrit entre la France et l’Afrique francophone.

La France et l’Afrique francophone ne constituent pas simplement un espace géographique, ou encore qu’un lieu de partage d’une langue commune, mais précisément parce qu’ils partagent une langue commune, et que cette dernière leur vient d’une histoire partagée, ils se doivent une influence mutuelle dans le progrès des valeurs et des idées susceptibles de préserver leurs intérêts stratégiques de façon pérenne dans un monde de plus en plus globalisé où l’accession à la puissance n’est plus de l’ordre du monopole.

La perspective du « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » est donc de stimuler, de générer et d’accompagner la mise en œuvre des idées aussi bien politique, économique que sociale susceptibles d’accroitre une gouvernance efficace en France, d’en mesurer la portée et les vertus dans sa politique africaine, notamment en Afrique francophone. Le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » déploie le même élan réflexif à l’endroit des Etats africains francophones pour cerner les causes profondes des difficultés structurelles auxquelles ils sont confrontés, afin de penser et de proposer les outils susceptibles de pallier à cela, en servant autant que faire se peut, en connexion avec l’élite de ces Etats, et la société civile, d’incubateur ou de boite à idées.  Le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » travaille donc pour l’instauration des outils d’une « gouvernance partagée » entre la France et l’Afrique francophone. Ces outils serviront pour asseoir l’effectivité d’une véritable horizontalisation des valeurs et des idées au sein de l’espace francophone afin d’anticiper et de résoudre les questions susceptibles de perturber l’équilibre des relations dans cet espace.

Dans cette perspective, le « CLUB REPUBLIQUE  NOUVELLE » à travers ses études espère inspirer  les décideurs politiques comme économiques, ainsi que les acteurs sociaux, en France, comme en Afrique, à faire des choix qui s’inscriront dans le mouvement de l’édification et de la consolidation d’ « une gouvernance partagée » des questions d’ordre politique et économique, mettant en avant  les principes de transparence, de bonne gouvernance, et du renforcement de la démocratie au sein de l’espace francophone.

A cette fin, l’Etat étant toujours le cadre institutionnel d’organisation des nations, le Club axe aussi sa réflexion sur un plan plus localisé sur les possibles métamorphoses de sa forme républicaine en lien avec les différentes évolutions de la société et du Monde. Basé en France, le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » s’intéresse aux phénomènes sociaux, politiques et économiques traversant ce pays, pour les analyser, anticiper ce qu’ils contiennent comme « idée-force » porteuse de modernité, afin de proposer des études à finalité d’action. Il s’intéresse aussi au devenir de l’Afrique francophone, sa maturation politique et économique tendant à une autonomie sans cesse accrue de nature à lui permettre d’entrer dans un pôle « d’interdépendance francophone » conséquent avec le reste du Monde, en intelligence avec la France, sur le fondement du partage de la langue et de l’histoire.

Un Club de réflexion et de propositions sur les nécessaires transmutations des rapports entre les peuples du Monde en général, et la France et l’Afrique en particulier

Le Monde est en plein rééquilibrage de forces. De deux pôles de dominance après la seconde guerre mondiale, à un seul pôle de dominance après la chute du Mur de Berlin, il porte aujourd’hui en germe ou en bourgeon plusieurs pôles de dominance, de l’Amérique du Nord, à l’Asie du Sud Est, en passant par l’Amérique du Sud, l’Europe et l’Afrique. Le Monopole de dominance économique, politique, et culturel qu’exerçait jadis l’Occident avec les Etats-Unis comme fer de lance, instaurant de facto une relation verticale entre les peuples, entre un sommet ou « un centre » maître de la décision, et une périphérie destinée « à suivre », est de plus en plus supplanté par une relation « horizontale » entre les différents peuples du Monde, organisés dans des pôles de dominance. Cette « Horizontalisation » est une thématique d’analyse, d’études, et de propositions pour le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » car elle porte en elle les germes du Monde qui vient. Elle comporte l’aspiration des peuples du Monde au « bien-être » et à toutes ses sources telles que vécues dans les sociétés occidentales, et donc à une répartition dans plusieurs pôles de dominance encadrant ces peuples, de ses sources de « Bien être » : il n y’a plus de Monopole.

L’alignement des peuples sur les mêmes aspirations dessine la fin prochaine d’un Monde vertical et annonce l’aube d’un Monde Horizontal dont les relations internationales ne pourraient se fonder que sur « l’interdépendance ». Les études du CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » sur cette horizontalisation du Monde ne se limite pas que sur les relations internationales, mais aussi sur l’organisation collective de l’activité politique, sur le management des entreprises, sur l’organisation de l’Etat, et dans le processus d’acquisition du savoir. Notre laboratoire d’analyse et d’études dans ce champ d’investigation est sur un plan global le Monde, et sur un plan local, la France et l’Afrique francophone. Dans cet élan, l’Afrique francophone, notamment sa jeunesse aspire aux biens de la liberté, celle découlant de la démocratie. Cette jeunesse aspire à une égalité de droit d’accessibilité aux mêmes biens générant le bien être. Le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » se donne donc pour tâche de penser les outils d’horizontalisation effective « expérimentables ici » et « applicables là-bas »

POUR UNE REFONDATION DE LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA FRANCE VIS-A-VIS DE L’AFRIQUE FRANCOPHONE :

La Vème République née en 1958, sous l’impulsion du général de Gaulle, de deux besoins vitaux pour la France : Stabiliser les institutions et renforcer l’influence française au sein de son empire colonial.

A travers la Constitution de 1958, le général de GAULLE entendait instituer un exécutif fort et stable, en mesure de gouverner la France en mettant fin à la vacuité au sommet de l’Etat afin de rendre plus pérenne l’influence de la France auprès des peuples qui lui sont associés. La grandeur de la France, son rayonnement culturel, politique et économique dans le Monde sont conditionnés par ces deux facteurs : Un Etat qui gouverne, et des liens pérennes avec les peuples qui lui sont associés par l’histoire.

Le CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE se donne donc pour tâche d’analyser, de mener des études, et de faire des propositions efficaces en vue d’assurer le maintien des liens historiques au sein de l’espace francophone dans un cadre de progrès démocratique et de bonne gouvernance. A cette fin, le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » étudie Comment la fragilité et le caractère fébrile de la gouvernance en France favoriseraient des mécanismes de détournement de l’influence française dans l’espace francophone à des fins d’enrichissement des privés ou des particuliers ? Comment ces mécanismes tendent à dénaturer les valeurs de la République Française et à renforcer les tenants de la mauvaise gouvernance dans les pays francophones d’Afrique ? Quels possibles pour l’avenir de l’influence française dans un continent où la population jeune va exploser dans 50 ans ? Comment consolider en France la gouvernance pour en finir avec des couloirs parallèles qui enrichissent des particuliers ou des intérêts privés en détournant l’influence de la France de l’intérêt général ? Quel avenir pour la francophonie avec des Etats francophones pauvres et affaiblis par une gouvernance non rationnelle ?

Le « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » se propose d’enrichir ces questions, et d’en proposer des pistes de solution, en gardant en ligne de Mire la consolidation des rapports au sein de l’espace francophone dont la vocation est de constituer « un pôle de dominance » dans un monde où les lignes de convergence de forces est avant tout culturel.

Dans cette perspective, il conviendrait de proposer des outils de nature à accompagner de façon efficace les Etats Africains à l’effectivité d’Etat-Nation, afin de leur permettre de jouer leur rôle plein et entier au sein du pôle de dominance dont ils ont vocation à faire partie. Concevoir des outils susceptibles de sublimer la conscience tribale en conscience nationale, en détribalisant l’Etat. Proposer une étude sur la nécessaire évolution anthropologique sur l’idée du « chef » au sein des peuples bantous. Faire de l’armée et des magistrats, les piliers du respect du jeu institutionnel. Concevoir des outils de nature à faire accroitre en efficace les sociétés civiles africaines. Analyser, étudier, inventorier les causes qui ont rendu possible des alternances démocratiques en Afrique, en déterminer les propriétés et les lois, instituer des vecteurs susceptibles de les incuber où nécessité le voudrait dans ce Continent.

Concevoir un maillage des générateurs-réceptacles d’idées et des vecteurs d’incubation de celles-ci entre la France et l’Afrique. Rationaliser l’immigration de la jeunesse africaine en France en promouvant la bonne gouvernance et une instruction de qualité axée sur les enjeux de notre temps en Afrique.

LES ACTIVITES DU CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE

Le rythme de travail du « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » se décline en année de réflexion, découpée en deux semestres. Chaque semestre porte une problématique d’études, il y’a donc deux problématiques par an. Ces problématiques sont décidées par vote du conseil scientifique du « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » à la fin de chaque année civile.

Ainsi, chaque semestre se découpe en deux trimestres. Un trimestre d’analyses et de finition d’étude, et un trimestre de préparation d’une conférence dédiée à la thématique du semestre et aux outils qui ressortent de cette étude.  Le reste de l’organisation des activités du « CLUB REPUBLIQUE NOUVELLE » est contenu dans un bréviaire délivré à nos membres.

Notre travail s’appuie sur la réunion des universitaires, chefs d’entreprises, chercheurs, acteurs de la société civile, disposant d’une expertise reconnue, et dans un esprit de parfaite tolérance et de liberté de penser.

Club République Nouvelle

Facebook 25 Twitter 0 Google+ 0 Mail